Beaucoup de personnes continuent de chercher un job à l’ancienne, vous savez, avec des jobboards et des salons en utilisant les petites annonces. Ca vous dit quelque chose ? Ou en même en passant quelques coups de fil. En réalité, ce sont  les mêmes méthodes utilisées depuis les années 60. Mais les candidats ambitieux, les précurseurs vont un petit peu plus loin pour trouver un job et ils utilisent …Les réseaux sociaux.

Aujourd’hui 60% des jobs proviennent des réseaux sociaux. C’est le moyen de connexion qui rapproche les gens à vitesse grand V et progressent 10% plus vite que l’utilisation des emails. Si vous lisez cet article, c’est que vous avez compris l’intérêt de mettre en place une campagne de recrutement digital.

52% des candidats utilisent leur mobile durant leur recherche d’emploi et 44%  y consultent les offres.

L’utilisation des réseaux sociaux pour le recrutement est une pratique de plus en plus utilisée. Ils ont diamétralement bousculé la manière de recruter. Il ne suffit plus aujourd’hui d’attendre les candidatures aux offres d’emplois proposées, la guerre aux talents est une réalité.

Mais comment utiliser les réseaux sociaux dans sa stratégie de recrutement ?

CareerHub.mu vous propose 4 étapes qui permettent de poser les bases d’une bonne campagne de recrutement sur les réseaux sociaux :

STEP 1 : Elaboration d’une stratégie commune.

social-recruitment-step-1

Prenez conscience que le service concerné par cette démarche n’est pas seulement les ressources humaines, ainsi pour élaborer votre stratégie n’hésitez pas à aller toquer aux services de communication et de marketing pour vous aider. En effet, la marque employeur est concernée directement par cette démarche, convoquez donc tous les acteurs.

STEP 2 :  Identification de vos cibles

Chaque action de communication, nécessite une bonne identification de vos cibles. Ainsi, identifiez précisément vos personas en vous posant la question : “A qui s’adressera mes différentes annonces ?”
Cette réponse vous l’aurez en suivant le processus classique de recrutement c’est-à-dire  l’identification du profil et la rédaction d’une fiche de recrutement. Cependant, l’idée du persona est d’imaginer carrément des personnages et d’aller plus loin que la simple fiche de poste.

Vous pouvez en imaginer 5 par exemple. Cela pourra vous aider pour la prochaine étape qui est …

STEP 3 : Identification des canaux de communication

Dans un processus classique de recrutement, vous sélectionnez les jobboards en fonction des métiers et lorsque vous faites le choix d’utiliser les réseaux sociaux c’est la même chose. A vous de choisir la plateforme qui vous corresponds en fonction des personas identifiés auparavant. 

Sur quel réseau social allez-vous retrouver le jeune diplômé de 24 ans ? Ou bien, où allez vous retrouver ce candidat de 40 ans chef de projet expérimenté ? Quels réseaux sociaux utilisent ils ?

social-recuiting-persona

Évidemment, chaque réseau social à ses codes, son univers, et sa typologie d’utilisateurs. Nous allons retrouver plus facilement les étudiants sur Twitter, les personnes peu diplômées sur Facebook et les cadres sur Linkedin ou Viadeo.
Si vous êtes encore hésitant à sauter cette étape, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel de la communication pour vous aider durant ce projet. En effet, le contenu digital requiert des compétences de communication, de marketing et de référencement.

STEP 4 : Animation de communautés

Les campagnes de recrutement sont des démarches ponctuelles. Or, si vous choisissez d’investir les réseaux sociaux cela implique d’abord de créer une communauté. C’est une action sur le long terme.

La première question à vous poser est : Qu’elles sont les attentes de ma communauté ?

Nous vous suggérons quelques idées pour animer votre communauté.
Vous pouvez mettre en place des partenariats avec des écoles, investir des groupes de professionnels en lien avec votre métier… N’hésitez pas à organiser des événements, des salons, des job datings… Soyez originaux dans votre méthode de recrutement en utilisant par exemple une démarche de gamification.